A+ A A-

Pastorale de la santé pour notre ensemble paroissial

Pastorale de la santé pour notre ensemble paroissial

Visites aux malades : Témoignage

A l'Ehpad du Manoir et à l'Ehpad de La Rochette, sont présentes deux équipes de bénévoles de nos paroisses qui visitent régulièrement les résident(e)s et qui animent chaque semaine des temps de prière collectifs.

Au Manoir, une messe est célébrée chaque mois. Une aumônerie paroissiale est ainsi assurée dans ces deux établissements, grâce au dévouement et au charisme de plusieurs de nos amies auxquelles nous pouvons exprimer toute notre reconnaissance.

Accompagner les personnes âgées en milieu hospitalier (EHPAD)

Le témoignage de Jacqueline Castan, membre de l'équipe d'aumônerie du Manoir

 

« Il y a deux ans, après avoir passé plusieurs années dans le service "aumônerie" du Manoir avec Odile Payen, celle-ci m'a demandé de prendre le relais. J'ai accepté sans hésiter car c'est un service que j'ai assuré pendant plus de quinze ans au sein de la Pastorale de la Santé. Il m'a donné beaucoup de joie et m'a aidée à vivre ma foi dans cette relation avec les malades. C'est pour moi un lieu de vie, de communion avec les pauvres.

Aujourd'hui je vais au Manoir deux ou trois fois par semaine, en priorité pour assurer les visites auprès des personnes âgées et en même temps animer la célébration de la messe du mercredi.

Rencontrer la personne âgée c'est faire un bout de chemin avec elle, essayer de la rejoindre là où elle en est dans sa foi ou sa recherche de Dieu. Cela ne peut se faire que dans une relation de confiance, d'écoute et de grand respect pour chaque personne et je suis toujours émerveillée de ce qui se passe dans ces rencontres. Je réalise combien il est important de rester à la bonne distance, mais aussi d'être désencombrée de soi et totalement disponible à l'écoute de la personne, pour sentir ce qui peut l'aider à rester debout, vivante, avec ce qu'elle est.

Ce qui m'aide aussi dans ces moments c'est de penser que cette personne a du prix aux yeux de Dieu, que je ne suis pas seule et que je peux invoquer l'Esprit Saint pour qu'Il me donne les mots, la bonne attitude et l'empathie qui permettront à la personne de retrouver sa dignité. Je pense souvent à Jésus et à l'attitude qu'il avait lorsqu'il rencontrait un malade : Il l'écoutait avec son cœur et le regardait avec amour et compassion. C'est, je crois, l'essentiel de la mission, c'est ce qui donne de la joie et permet d'accepter que ce ne soit pas toujours facile : la relation avec les malades vient souvent bousculer nos idées, nos certitudes et il faut éviter de porter un jugement ou de vouloir trop vite donner des conseils.

Le climat de confiance et de respect aide la personne à se livrer ; elle donne alors les richesses qu'elle porte en elle, ce qui m'invite à louer Dieu et me fait prendre conscience qu'Il est présent en elle. Je suis heureuse aussi de pouvoir partager avec elle ma foi, mon goût pour la Parole de Dieu, de lui dire que c'est Jésus qui est au cœur de ma vie et que c'est lui qui m'aide à vivre dans la confiance et l'espérance.

Je rends donc grâce au Seigneur et lui demande de me donner la force pour continuer cette mission, même si ce n'est pas toujours facile. Souvent me revient en mémoire cette parole de l'Écriture :

"Ne crains pas car je suis avec toi" (Isaïe 41, 10 et 13)

Bienvenue à celles et ceux qui voudraient se mettre au service de cette mission.

Jacqueline Castan