A+ A A-

Edito de Septembre 2017

Continuons à écrire nos pages d'Évangile !

Nos églises n'ont pas été totalement vidées de leurs habituels paroissiens durant ces deux derniers mois. Néanmoins, beaucoup de nos amis se sont dispersés et vont maintenant revenir, ce dont nous nous réjouissons tous... Merci, en tout cas, à celles et à ceux qui ont contribué, en juillet et en août, aux animations de nos liturgies. Merci, aussi, à celles et à ceux qui, venus d'ailleurs pour diverses raisons, ont aidé à ce que nos assemblées restent vivantes !

 

Voici donc la rentrée ! Une messe –  le dimanche 17 septembre  – et, surtout, une sortie paroissiale au couvent des carmélites de Mazille et à la Communauté œcuménique de Taizé le dimanche 24 septembre,  en seront les moments fondateurs. Nous poursuivons, bien entendu, sur la lancée de notre Projet Pastoral Paroissial tel qu'il a été défini en septembre 2015.

L'histoire de l'Église, celle de l'Évangile vécu de génération en génération, continue de s'écrire. Le Livre des Actes des Apôtres, tout particulièrement, demande à être sans cesse complété. Quelles belles nouvelles pages d'Évangile allons-nous écrire ensemble cette année 2017-2018 ? Comment allons-nous rester réveillés et attentifs aux appels de notre entourage, à ceux de notre archevêque et de notre pape, à ceux du monde et du Christ ?

2018 va correspondre au centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale. À l'initiative des responsables politiques de notre Métropole, cette année devrait être particulièrement consacrée, dans le Grand Lyon, à la mémoire et à la culture de la Paix. Notre sortie paroissiale au Carmel de la Paix à Mazille et à la Communauté œcuménique de Taizé s'inscrit totalement dans cet esprit. Nous chercherons ensemble comment être davantage artisans de paix, dans nos familles, dans notre voisinage, dans la cité, dans l'Église et au service du monde. De quelles solidarités particulières ferons-nous davantage preuve cette année ?

Le départ, en juin dernier, des sœurs blanches après tant d'années de présence à Cuire-le-Bas, crée un gros traumatisme pour tout notre Ensemble Paroissial et, tout particulièrement, pour la vie de Saints Côme et Damien. Il va falloir trouver des chemins de compensation ! Notre ami Jacques Rostaing et sa petite formation Ichtus nous font une généreuse proposition que nous ne saurions négliger ! Chacun, à Cuire-le-Bas et à Cuire-le-Haut, est appelé à partager ainsi ses talents au service de tous. Notre Ensemble Paroissial a une taille modeste et son « socle humain » est marqué par une moyenne d'âge assez élevée. De ce fait, nous ne pouvons prétendre nous lancer dans de grands projets. Néanmoins, nous pouvons continuer à cultiver ce que nous savons assez bien faire : la convivialité. Continuer à travailler à « tisser du lien », entre chrétiens mais aussi avec tout notre entourage. Rien de ce que nous pouvons accomplir dans l'esprit du Christ, avec le Christ ne saurait être vain. Restons joyeusement et fraternellement « en marche ! » comme le dit notre bulletin paroissial depuis plusieurs années déjà !

Christian Delorme