Logo

Edito de Décembre 2012

pierre_willermozAu sein des jours qui passent trop vite à certains moments, trop lentement à d'autres, les fêtes de fin d'année approchent. Pour les Chrétiens, nous entrons dans le temps de l'Avent, temps de l'attente, temps du désir pour nous ouvrir à la merveille de Dieu qui vient parmi nous.Avec tous nos frères et sœurs en humanité nous communions au désir de bonheur, à une soif d'absolu qui viendrait combler l'attente de nos cœurs. Avec eux, nous pouvons nous fermer à ce désir qui nous habite, nous pouvons essayer de le noyer dans l'oubli, dans la satisfaction de besoins immédiats, de fausses joies. Mais avec eux, nous pouvons aussi chercher un sens à notre vie, nous ouvrir à un souffle de plénitude et d'amour.

Dans cette quête, nous sommes invités aussi à creuser notre Foi, à retrouver en nous la source de notre baptême. Au plus profond de nous-mêmes, nous sommes habités par cet immense amour que Jésus nous révèle. Comme au moment de la naissance du Messie, cet amour semble invisible aux yeux du monde. Il est loin de tout pouvoir, paraître ou avoir et cependant Il nous donne d'espérer, d'aimer, de faire confiance, de pardonner, de renaître sans cesse à la rencontre et au service des autres. Il vient bousculer tout ce qui nous encombre pour élargir nos cœurs et

les tourner vers l'amour infini de Dieu.

 

Noël, c’est Dieu qui vient le premier. A nous de l'accueillir, de le reconnaître présent dans l'humanité d'aujourd'hui ; non pas dans des événements extraordinaires, mais dans ces multiples paroles et gestes très humbles qui sont source de vie. L'Esprit de l'Emmanuel (Dieu avec nous) est à l'œuvre dans notre cœur et celui de nos frères.

Sachons l'accueillir et le servir.

Au sein des jours de joie, des jours plats ou de peine,

qu'en ce temps de l'Avent, ta place en moi grandisse.

Tu rejoins mon désir d'absolu et d'amour.

Toute l'humanité aspire à un bonheur ;

je sais que c'est en Toi que se trouve le chemin.

Augmente en moi la Foi pour qu'en l'enfant Jésus

je sache reconnaître la force de ton amour.

Qu'éveillé je t'accueille dans la minceur des souffles

qui ne cessent de jaillir du cœur de tous mes frères.

 

Pierre Willermoz
Réalisation : MEDIANETSYS, Agence Internet une réalisation de l'Agence Web Medianetsys